Soirée Chhayan

par

Séance unique
au Ciné Meyzieu
le samedi 26 janvier 2019
à 20h

CHHAYAN
de Manoj PANDIT

SUIVI d’un débat animé
par un professionnel

Ce film aborde le sujet des
abus sexuels sur les enfants.
Le sujet est traité de manière pudique,
sensible et sans voyeurisme.
Toutefois, il peut ne pas convenir
aux plus jeunes
et aux personnes sensibles.

 

Soirée à l’initiative de Partage
et en partenariat avec le CCFD et Avenir Bevato.

Possibilité de se restaurer sur place – Pause gourmande proposée par Avenir Bevato

 

« CHHAYAN » est un film népalais, réalisé par Manoj PANDIT et produit par Voice Of Children (VOC). VOC est une association de réinsertion sociale et/ou familiale des enfants des rues de Katmandou , soutenue par PARTAGE.

Ce film est une fiction qui met en scène une famille et son environnement quotidien  dans le cadre magnifique des paysages de Pokhara. Il décrit les sentiments et conflits intérieurs des enfants pendant l’adolescence et vise à briser les tabous liés aux abus sexuels pédophiles. Il dépeint les changements physiques, émotionnels et comportementaux des enfants ayant subi ces abus, et aborde les moyens de les aider. Il permet de sensibiliser sur le rôle des familles et de toutes les parties prenantes.

Une famille népalaise, vivant à Pokhara soufre de difficultés financières et a recours à un « oncle » pour rendre en charge l’éducation de leur fils ainé….

Tout sonne juste chez les acteurs,  depuis la jeune sœur débordant de vie jusqu’aux regards des camarades de classe.

Bientôt à l’affiche dans les salles lyonnaises, le film népalais avec sous-titres français, CHHAYAN conçu par l’Association Voice of Children (VOC), le partenaire de PARTAGE à Katmandou, qui s’occupe de la réinsertion des enfants des rues.

Ce film est une fiction, mais il décrit la réalité : des abus sur les enfants, une réalité taboue au Népal. Vous découvrirez en même temps la vie quotidienne des népalais.

Film admirable par sa tendresse, son tact, sur un sujet difficile à traiter.

 Dans les campagnes, le seul avenir des enfants est d’être envoyés à Katmandou ou à Pokhara, confiés à des parents plus ou moins proches, plus ou moins de confiance…

Ces enfants (dans le film Samriddhi et Aakask) souvent éloignés de leurs parents subissent impuissants, mais lucides, la volonté des adultes à qui ils sont confiés.

Le tremblement de terre de 2015, en disloquant bien des familles, et en générant une plus forte misère économique, n’a fait qu’aggraver  la situation « des enfants des rues ».

Source PARTAGE

Objectif

Ce film sert de support pédagogique pour parler des abus sexuels pédophiles, pour informer et sensibiliser le grand public ainsi que toute personne confrontée au sujet (parce qu’elle a affaire à des mineurs par exemple).

Organisation

Le film sera diffusé sans professionnel commercial, par approche directe avec des salles (type Art et Essai, MJC, médiathèque…),. Les recettes seront reversées à VOC, au Népal. Chaque projection sera présentée par un bénévole de l’association Partage et complétée par un débat avec les spectateurs, enrichi par un intervenant qualifié.

TARIFS :

  • Film TARIF UNIQUE : 7,00 €

La vente des billets sera tenue par l’association PARTAGE le soir de la diffusion du film. Une caisse spéciale et une file d’attente sera réservée pour cette soirée. Attention, les billets ne seront pas vendus en caisse du cinéma et ne pourront être achetés en prévente. Vous pouvez acheter vos places en ligne sur le site de Ciné Passion. Le montant total des places sera transmis à l’association PARTAGE.
Un seul et unique tarif pour cette soirée. Les recettes seront reversées à VOC, au Népal.

PAUSE GOURMANDE PROPOSÉE PAR AVENIR BEVATO :

  • l’assiette de spécialités malgaches: 4,50 €
  • la bière THB: 3,50 €
  • le verre de punch: 2,00 €

PARTAGE

Reconnue d’utilité publique, Partage est une association française de solidarité internationale indépendante de toute appartenance politique ou religieuse. Depuis 45 ans, Partage aide les enfants du monde les plus démunis à grandir dans le respect de leurs droits fondamentaux. Grâce à la confiance de 20 000 parrains et donateurs, Partage soutient plus de 750 000 bénéficiaires dans 20 pays à travers le monde via 30 associations partenaires.

Source PARTAGE

 

CCFD

Première ONG française de développement, le CCFD-Terre Solidaire s’attaque aux causes de la faim dans le monde. Depuis 55 ans, le CCFD-Terre Solidaire lutte durablement contre la faim en s’attaquant à ses causes, des plus locales aux plus globales. Il soutient plus de 697 projets initiés par des acteurs locaux dans 66 pays.
Le CCFD-Terre Solidaire s’appuie sur un réseau de 15 000 bénévoles pour sensibiliser les Français à la solidarité internationale et agit auprès des décideurs par des actions de plaidoyer pour construire un monde plus juste.

Source CCFD

 

AVENIR BEVATO

L’association majolane Avenir Bevato soutient l’éducation dans le Sud-Ouest de Madagascar et plus particulièrement dans le petit village Bevato. Ce dernier n’avait plus d’école depuis 30 ans. Grâce aux actions des villageois et de l’association, 82 enfants ont repris le chemin de l’école et ils en sont heureux. L’association a ainsi permis à des parents d’espérer un avenir meilleur pour leurs enfants. Avenir Bevato lutte également contre la bilharziose. Cette maladie est provoquée par un ver parasite présent dans certaines eaux douces, essentiellement dans les zones tropicales et subtropicales. L’infection humaine se produit lors d’un contact de la peau avec des eaux douces infestées, au cours d’activités agricoles, domestiques ou de loisir. La bilharziose est la maladie parasitaire la plus répandue après le paludisme. L’association combat cette pandémie en construisant des latrines, des puits et en sensibilisant la population. Page Facebook de Avenir Bevato

Source AVENIR BEVATO

Nous vous attendons nombreux, alors faites passer le mot…